Face au déclin de l’Europe : Que faire ?

Dans mon petit livre « Que faire ? Vivre avec le déclin de l’Europe » (2019), j’ai tenté de fournir un bréviaire pratique à tous ceux qui déplorent, comme moi, la lente disparition de l’identité occidentale. Si nous voulons militer pour sa survie, il ne suffit pas de se borner au domaine politique : il faut défendre nos valeurs et notre manière d’être dans la vie quotidienne. La rubrique présente fournit les idées clés de « Que faire ? » sous forme d’une pensée du jour.
 Face au déclin de l’Europe : Que faire ?

#1 : Soyons réalistes!

Il n’y aura probablement que les plus jeunes parmi ceux qui lisent ces lignes qui verront peut-être, un jour, une Europe où le respect de la famille, de la sincérité, du réalisme, de l’honneur, de la fidélité, des traditions, de la fierté, de l’histoire, du beau et de la spiritualité seront de nouveau à l’honneur. Nous autres, nous devons faire face au déclin et à l’abîme de la haine, de l’égoïsme et du désespoir dans lequel notre société risque de basculer bientôt. Dans cette situation, le « bonheur » ne réside pas dans le résultat ultime de nos actions, mais dans l’accomplissement, pas à pas, de chacune de nos actions, même des plus infimes. Plus que jamais, ce sera le cheminement, notre véritable but ; et seulement, si nous arrivons à faire rayonner la sincérité de nos opinions et valeurs autour de nous, alors qu’il n’y a que peu d’espoir que nos ambitions se réalisent, nous pourrons être pris comme modèles par les générations futures qui reconstruiront, sur les cendres que leurs ancêtres leur auront léguées, une nouvelle société européenne. Courage, persévérance, fidélité et espoir, voici les forces qui devront nous animer – envers et contre tous nos ennemis.

David Engels, essayiste et historien belge, est professeur d'histoire romaine à l'Université libre de Bruxelles et travaille pour l'Instytut Zachodni à Poznań


Actualités