Face au déclin de l’Europe : Que faire ?

Dans mon petit livre « Que faire ? Vivre avec le déclin de l’Europe » (2019), j’ai tenté de fournir un bréviaire pratique à tous ceux qui déplorent, comme moi, la lente disparition de l’identité occidentale. Si nous voulons militer pour sa survie, il ne suffit pas de se borner au domaine politique : il faut défendre nos valeurs et notre manière d’être dans la vie quotidienne. La rubrique présente fournit les idées clés de « Que faire ? » sous forme d’une pensée du jour.
 Face au déclin de l’Europe : Que faire ?

Chronique n°6 : Investir et acheter

Chaque euro se trouvant sur votre compte en banque représente de la matière de spéculation pour les grands financiers qui jouent au casino boursier avec vos économies. Voulez-vous vraiment prêter de l’argent à ceux qui ne songent qu’à vous réduire au stade de simple esclave d’une compétitivité ne profitant qu’aux caisses des riches ? De plus, les exemples récents nous ont appris qu’en cas de crise économique, nos biens pourront être gelés du jour au lendemain par un État soucieux de renflouer les caisses des banques « too big to fail» avec l’argent de ceux qui sont « too small to protest ».  Ne placez donc que le strict nécessaire à la banque. Avec le reste – outre votre réserve de liquide et de métaux précieux – tentez d’abord de devenir propriétaire du bien dans lequel vous habitez afin de devenir indépendant, puis, achetez tout ce qui peut vous aider à vous défaire de la dépendance au système économique actuel : devenez votre propre artisan en vous dotant d’un équipement robuste, solide et facilement réparable. Puis, n’oubliez pas qu’en temps de crise, rien de tel qu’une économie de proximité. Achetez par exemple du terrain agricole pour soit le louer aux fermiers des alentours, soit le cultiver vous-même. Pensez aussi à aider les artisans de votre voisinage en les supportant dans leurs tentatives de monter ou agrandir leurs entreprises ; vous les aiderez à se défaire de la dépendance aux banques tout en vous créant des amis fidèles.

 

Retrouvez la:

Chronique n°1: Soyons réalistes! en cliquant ici

Chronique n°2: Désinvestir l'Etat en cliquant ici

Chronique n°3: Désobéir en cliquant ici

Chronique n°4: Créer une nouvelle société civile en cliquant ici

Chronique n°5 : Quitter les villes en cliquant ici

David Engels, essayiste et historien belge, est professeur d'histoire romaine à l'Université libre de Bruxelles et travaille pour l'Instytut Zachodni à Poznań


Actualités