Lego lance une collection non genrée aux couleurs du drapeau LGBT

Jeudi 20 mai, la célèbre société Lego a annoncé le lancement d’une nouvelle collection dédiée aux personnes LGBT, intitulée : « everyone is awesome » ( « tout le mone est génial » ), disponible dans tous les magasins Lego dès le 1er juin prochain. Une collection aux couleurs arc en ciel non genrée, c’est à dire simplement aux couleurs du drapeau censé représenter les orientations sexuelles, bi, gay, lesbienne, trans, etc., un grand « symbole d’amour et d’acceptation de la communauté LGBTQIA+» d’après la marque.
 Lego lance une collection non genrée aux couleurs du drapeau LGBT

Ainsi 11 nouvelles figurines font leur apparition, avec chacune sa coupe de cheveux et sa couleur, ainsi que deux figurines noires et marrons, pour les personnes de couleur.

Apparemment, les orientations sexuelles ont des couleurs, et si vous ne le saviez pas, ce sont les lobbies et leurs sponsors qui vous l’apprennent.  

Cette collection est destinée à soutenir les luttes des personnes LGBT pour la reconnaissance de leur droit et de leur identité. Mais aucune n’a de sexe, « pour que tout le monde puisse s’identifier » selon le Guardian, qui relaie l’annonce.

Lego décide donc de lancer une collection non genrée pour dire que tout le monde est génial. Essayez de mesurer la contradiction entre la privation de genre et la visée soit-disant universelle du message.

Le designer de la société Lego, Matthew Ashton, dit son excitation à l’annonce du lancement de sa collection, qui vise « à célébrer tout le monde, quelle que soit sont identification ou la personne qu’il aime »

Tout le monde est génial ?

Apparemment pas, puisque dans cette collection, manquent les deux branches nourricières sur lesquelles prospèrent les identités dites de « genre » : l’homme et la femme dans leur identité et leur unité sexuée, les fameux « cisgenres ».

Une collection non genrée, donc, car quoi de mieux en effet que de supprimer le sexe féminin et le sexe masculin pour représenter l’humanité dans sa diversité sexuelle ? Vous suivez toujours ?

Mais lego n’en est pas à sa première contradiction ni à son premier coming out commercial.

La société de jouets avait déjà sorti «  une construction de Trafalguar Square accompagné d’un drapeau arc-en-ciel «  ainsi que des mariés de la gamme BrickHeads, permettant de faire ses propres associations.

Un Bémol cependant à la grande fraternité cosmique des humains dessexualisés, Lego prévient que le coffret est surtout destinée à être un objet de collection « pour adultes »… Par mauvaise conscience ? Par crainte que la stratégie de sexualisation qui imprègne complètement cette nouvelle gamme de « jouets » puisse choquer ou troubler les jeunes enfants ?

On peut clairement le supposer

Finalement, c’est bien le message sous-jacent et l’intention de la banalisation de comportements sexuels dans une marque de jouets destinées aux enfants qui pose question.

Sabine Faivre, Psychologue et Auteur de « la vérité sur l’avortement aujourd’hui », Ed Téqui, 2006.

 

 

 

 

 

 

 


Actualités