Longue vie au Paris -Nice!

Alors que l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) nous dévoile deux courtes vidéos de la planète Mars, du rover Zhurong . Et alors que la NASA envisage de poser pour la seconde fois un pied sur la Lune d’ici 2024 . Voila que La Macronie, via, fois-ci, son Premier ministre, Jean Castex@JeanCASTEX, chef du gouvernement, nous annonce:
 Longue vie au Paris -Nice!

« Mesdames, Messieurs, votre attention, s’il vous plait, je vous souhaite la bienvenue à bord du train (…) de nuit numéro 5773 à destination de Nice-Ville.

Exceptionnellement, ce n’est pas votre chef de bord qui vous parle mais le premier ministre! C’est un honneur, et un vrai bonheur de faire avec vous ce trajet.

La décision de la reprise de cette ligne est, pour moi, une grande fierté. Bien sûr en ma qualité du chef du gouvernement, mais aussi pour le passionné de ferroviaire que je suis, et pour l’usager de longue date des trains-couchettes.

Je souhaite à chacune et chacune d’entre vous un agréable voyage.

Et, vous laisse désormais aux bons soins du personnel de la SNCF dont le je sais l’engagement et le dévouement, tout au long de cette crise sanitaire, qui ont répondu présent dans les trains comme dans les gares pour nous permettre de poursuivre nos activités. Et tout simplement de nous déplacer. Qu’ils en soient, ici, vivement remerciés.

Longue vie au Paris-Nice!

Bon voyage à tous , à toutes et a tous. »

Mais, avec cette reprise de la ligne Paris-Nice, qui, nous l’espérons deviendra un classique de la pâtisserie, rencontre-t-on la même ville de Nice?

Capitale azuréenne qui sous le mandat de Christian Estosi, maire depuis 2012[i], est devenue la première métropole orwellienne de France Urbaine[ii]dont il est l’un des vice-présidents depuis 2020[iii]-, d’inspiration chinoise (de XI Jinping).

A moins que le Voyage de 12h00 de notre Premier ministre n’ait eu lieu pour des raisons bien plus profondes.

Serait-ce une autre manière d’éprouver à nouveau  le « paradoxe des horloges», où son jumeau serait, en ce moment, sur la Station spatiale internationale[iv]?

Si l’entreprise scientifique commença avec des pensées jamais pensées jusque-là, avec Copernic, Galilée, Newton, et Einstein qui généralisa cette science de l’époque moderne. Marquant de fait, une rupture complète avec la théorie physique classique, mais aussi avec le sens commun, le monde des sens, le monde des apparences, dans leur quête de la « vraie réalité »

On peut, dès lors se demander , quel est le nouveau référentiel macronien orwellien, autrement appelé paradigme?

Celle d’une autre « vraie réalité » de la « vraie réalité », mais déconnectée de la « vraie réalité » qui les mena à se méfier du monde des apparences, nous plongeant dans un monde simulé selon le « principe anthropique »[v]? Mais, dont il faudrait prévenir le « risque existentiel »[vi]?

Il semble, toutefois, du moins, en France, que pour l’instant, la quête soit tout autre; celle d’un (éternel) Retour. 

Jean Castex rentrera, à Paris, à bord du Falcon F-RAFQ[vii]—et non du Falcon-9!

 

Valérie Alonso

 

         

 

 

 


Actualités