Les « Serviteurs de la Miséricorde » : une œuvre prophétique pour notre temps

En France, est né le mouvement des Serviteurs de la Miséricorde (regroupant des laïcs, mariés, célibataires et consacrés) s’inspirant du message de Saint Jean Paul II sur la Miséricorde, ainsi que de celui de Jésus à Sainte Faustine, à travers le culte de la Miséricorde Divine. Ce mouvement a été reconnu « association privée de fidèles » par l’évêque de Meaux le 15 novembre 2019, Mgr Nahmias.
 Les « Serviteurs de la Miséricorde » : une œuvre prophétique pour notre temps

Cette œuvre est née d’un double appel : celui de Pape Saint Jean-Paul II lors de la consécration du sanctuaire mondial de la Miséricorde à Lagiewniki-Cracovie en 2002, qui fut de « transmettre au monde le feu de la Miséricorde ». Et le message de Jésus à Sainte Faustine : «  Je te donne trois moyens pour exercer la Miséricorde envers le prochain : le premier, l’action ; le deuxième, la parole ; le troisième, la prière. De cette manière, l’âme glorifie et honore ma miséricorde ».

L’image de Jésus Miséricordieux ou l’Icône de la Miséricorde Divine portant l’inscription «  Jésus, j’ai confiance en Toi », est née de visions de Sainte Faustine entre 1931 et 1938 en Pologne. Ce tableau, réalisé par le peintre Eugéniusz Kazimirowski en 1934 sur les consignes de Sœur Faustine, présente le Christ après la Résurrection, donnant la grâce des sacrements : le pardon et l’aide.

Sœur Marie-Faustine a été béatifiée le 18 avril 1993, puis canonisée le 30 avril 2000 par le pape Jean-Paul II à Rome, et devient alors sainte Faustine Kowalska. C'était en la Fête de la Miséricorde Divine, instaurée le même jour pour l'Église Universelle. Le pape a souligné pendant la messe de canonisation de sœur Faustine :

« Il est important que nous recevions entièrement le message qui provient de la Parole de Dieu en ce deuxième dimanche de Pâques, qui dorénavant, dans toute l’Église, prendra le nom de Dimanche de la Miséricorde Divine ».

En canonisant sœur Faustine, la dernière du millénaire, Saint Jean-Paul II a donné un éclairage tout particulier à la vie de cette sainte, dont la vie et le message contiennent une vision prophétique pour les hommes de notre temps.

Le Pape François, lors de son homélie de la Pentecôte 2021, a rappelé qu’ « aujourd’hui est  le temps de la Miséricorde (…) Nous aussi, nous sommes appelés à témoigner dans l’Esprit Saint, à devenir des paraclets, des consolateurs. Oui, l’Esprit nous demande de donner corps à sa consolation ».

Pour incarner cette vision missionnaire et l’annoncer au monde, les Serviteurs de la Miséricorde proposent selon leurs statuts :

-  un chemin de sainteté nourrie de la spiritualité de Sainte Faustine.

- la diffusion de cette spiritualité, par la parole, les actes, la prière, la vie personnelle et des missions spécifiques portées par la communauté.

-l’évangélisation et l’annonce de la Miséricorde par des conférences, des veillées Miséricorde, des retraites et des formations.

- la dimension missionnaire des foyers par l’accueil du tableau Pèlerin de Jésus Miséricordieux et la diffusion de ses images.

Concrètement, la vie missionnaire de cette association de fidèles, Serviteurs de la Miséricorde, est centrée sur l’adoration eucharistique, la communion fraternelle, l’évangélisation, la formation et le service. Parmi les Saints Patrons protecteurs de cette œuvre, en plus des deux figures fondatrices que sont St Jean Paul II et Sainte Faustine, figurent Sainte Thérèse de Lisieux, Sainte Marie de Jésus Crucifié canonisée en 2015 par le Pape François, et Saint Padre Pio.

Cette œuvre, en pleine croissance, porte de nombreux fruits par l’action de l’Esprit Saint, et il est certain que celle-ci ne peut qu’être amenée à rayonner toujours plus, tant est profonde la douleur du monde actuel et tant est infinie sa soif de consolation.

 

Sabine Faivre

serviteursdelamisericorde.org


Actualités