Cancel culture made in Varsovie n°2

A Varsovie, les conseils municipaux se ressemblent et ont très souvent la même obsession celle de défaire ou d'effacer ce que le PiS ( parti au pouvoir) fait ou a fait.
 Cancel culture made in Varsovie n°2

Dans un précédent article[1] je vous entretenais du changement de nom de la rue Lech Kaczyński. Et bien, c'est bis repetita.

A l'automne 2021, doit se tenir une commission pour étudier les différentes appellations de voiries à Varsovie.

Le nom de l'ancien Président Polonais Lech Kaczyński mort lors de la catastrophe de Smoleńsk et fondateur du parti PiS (Droit et Justice) a été remis sur la table en conseil municipal. 

Ce qui a irrité le Président du groupe de la majorité municipale Jarosław Szostakowski. Comme le rapporte le site de TVP info le 14 avril dernier.

En effet, Jarosław Szostakowski président du groupe de la Koalicja Obywatelska (Coalition Civique)* majoritaire au Conseil municipal de Varsovie ( dans l'opposition au niveau national) a appelé le maire Rafał Trzaskowski à ne pas examiner une demande pour nommer l'une des rues de la capitale du nom de Lech Kaczyński. 

Et cela, tant que le PiS est au pouvoir. Ce qui s'apparente selon moi à du chantage affectif. Un procédé sournois qui se comprend comme : "Si vous continuez à voter pour le PiS, vous n'aurez pas de rue Lech Kaczyński". 

Mais n'ont-ils pas mieux à faire ?

Quand on sait que l'état de salubrité des rues de Varsovie commence à ressembler à celles de Paris. Quand les bancs en palette de bois installés çà et là n'ont rien à envier aux urinoirs écolos de madame Hidalgo et que la pollution de la Vistule (fleuve traversant la Capitale) à Varsovie atteint des niveaux record.

A part dans le domaine de la sécurité la politique de la Mairie de Varsovie et la même qu'à Paris.

La majorité municipale de Varsovie est à l'image de son parti qui malgré son encrage local, dégringole dans les sondages nationaux. La Koalicja Obywatelska (Coalition Civique) est troisième parti et est dépassé par le nouveau parti Polska 2050 de Szymon Hołownia, ex-animateur de télévision, le Benjamin Castaldi polonais de la chaîne TVN.

Un parti qui se raccroche au peu de prérogatives qui lui restent.

Un parti qui devient le déversoir des idées sorosiennes, de l'idéologie woke, de la théorie du genre, de l'idéologie LGBT, de l' éco-Thunbergisme et de l'ultra-libéralisme.

Un parti qui voit ces cadres historiques à l'instar de Róża Thun prendre peu à peu la porte.

Le parti de Donald Tusk qui jadis était un parti de gouvernement ou leader de l'opposition n'est plus qu'un bateau ivre a la dérive, l'ombre de lui-même.

Florian Marek.

*Émanation de la Platforma Obywatelska ( Plateforme Civique)

[1]https://tysol.fr/a64809-Cancel-Culture-made-in-Varsovie

 

 

 

 

 


Actualités