Henryk Sandomierski, le Prince templier sauveur de Baudouin III

In nomine Patri, c'est la profession de foi de ce prince de Pologne qui donnera sa vie pour le Christ. Un Prince du sang qui fit de la Foi un mode de vie. Un valeureux guerrier, un Prince du Temple qui portera secours à Baudouin III.
 Henryk Sandomierski, le Prince templier sauveur de Baudouin III

Voici l'histoire de Henryk Sandomierski.

Henryk a vu le jour vers l'an de grâce 1130, fils du Roi Bolesław III "Bouche Torses" et de la Reine Salomea. Henryk recevra une éducation et enseignement très pieux. 

Henryk est devenu Prince de Sandomierz après le retrait de son demi-frère Władysław. 

Henryk fonde l'église de Sandomierz et en 1147 il part pour la croisade et en 1149 il porte assistance lors d'une expédition au prince russe Izjasław II Panteleimon lors des batailles de Kiev.

Son désir d'être encore plus proche de Dieu le pousse à repartir à la croisade contre les Sarrasins. En 1154 le voilà à Jérusalem où Baudouin III est assiégé par les Sarrasins. 

Le Prince Henryk et ses hommes fendent les troupes sarrasines et livre bataille avec ardeur et se bat comme un lion. Les épées s'entrechoquent, le sang jaillit et les musulmans reculent. Les Sarrasins et les troupes musulmanes sont défaites. Sans l'intervention du prince polonais Baudouin III était foutu. 

Cette bataille sera la première coopération militaire de l'histoire entre des Français et des Polonais. 

(Le récit de cette bataille par le chroniqueur et historien médiéval polonais Jan Długosz est fantastique)

De retour en Pologne Henryk est célébré en héros. Il passe une partie  de sa vie en missionnaire à former des congrégations religieuses, et à bâtir des collégiales telles que celle de Saint Marcin à Opatów qui sera un des repères des Templiers polonais et des églises comme la Basilique Nôtre Dame de Wiślica et l'église de Saint Jean le Baptiste à Stara Zagość. Soucieux du bien être des habitants de sa principauté de Sandomierz il fit bâtir un hôpital à Zagość. 

Henryk Sandomierski changera considérablement le paysage de son fief. 

En 1166 il repart à la bataille contre les Prussiens. 1166 année de sa mort.

La mort du Prince reste mystérieuse. Est-il mort lors d'une bataille contre les Prussiens ? Est-il mort suite à la bataille ? 

La seule certitude sur sa mort reste la date. 

En effet, le Prince Henryk Sandomierski rejoint le Christ pour qui il a combattu et construit toute son existence terrestre le 18 octobre de l'an de grâce 1166. Il meurt sans descendance.

Son corps repose probablement à Wiślica. 

Henryk est le héros du roman "Czerwone Tarcze" (Bouclier Rouge) de Jarosław Iwaszkiewicz et d'un film éponyme jamais réalisé de Wojciech Jerzy Has. 

Voilà, c'était l'histoire de Henryk Sandomierski. 

Un Prince de Pologne, combattant de la Foi. 

Un bâtisseur pour la postérité.

Le Prince templier qui, en secourant Baudouin III marquera, le point de départ de la longue histoire, de la coopération militaire Franco-Polonaise.

Un Prince, pour la gloire de Dieu. 

Florian Marek. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actualités