Mère Róża Czacka, mère du braille polonais

Dans le sillage de l'opération #Beatyfikacja ( #Béatification) initiée par le portail d’information communautaire polonais PolskiFR.fr, en vue de la béatification du Primat de Pologne Stefan Wyszyński et de Mère Róża Czacka. Pour cette chronique où, je vous dresse le portrait de héros exemplaires, j'ai décidé de vous parler, de la Mère Róża Czacka.
 Mère Róża Czacka, mère du braille polonais

Ici, commence son histoire :

Roża est née le 22 octobre 1876 à Biała Cerkiew fille de Feliks Czacki et de Zofia née Ledóchowska sa famille fait partie de la petite bourgeoisie locale. Tadeusz son arrière-grand-père fonde l'école de Krzemieniec et son oncle est le cardinal Włodzimierz Czacki.

Elle passe une enfance et une adolescence heureuse quand, à 22 ans elle est touchée par la fatalité. En effet, elle perd totalement la vue. Mais Róża ne se laisse pas abattre. En effet, pour soigner sa cécité, elle décide de s'occuper de ceux, qui comme elle sont touchés par la même plaie.

Et c'est seule, qu'elle part pour un périple en France, en Allemagne et dans toute l'Europe de l'Ouest pour s'enquérir des techniques pour soulager les aveugles et malvoyants.

En 1910, elle ouvre la première maison pour un groupe de jeunes filles aveugles à Varsovie. Cette institution recevra l'accréditation nécessaire à son officialisation en 1911, la Société pour le soin des aveugles est créée.

C'est la Foi, qui la pousse à se mettre aux services des autres. Cette Foi qui, plus tard en 1918 lui dictera de fonder

la Congrégation des Sœurs Franciscaines Servantes de la Croix à Laski près de Varsovie.

Avec le Père Frankowski, elle milite pour un catholicisme plus ouvert et dans le dialogue avec les intellectuels et les artistes. Laski et l'église St. Marcin, à côté du couvent des Sœurs de la Croix, devint bientôt l'un des centres importants de rassemblement et de rapprochement de l'intelligentsia, du monde artistique et de l'Église polonaise.

En 1925, elle est faite chevalier de l'Order Odrodzenia Polski  (Polonia Restituta)

Róża Czacka n'oublie pas son combat, elle travaille dur et d'arrache pieds pour les non-voyants de Pologne. Elle adapte l'alphabet braille au système phonétique polonais. En 1934, le gouvernement polonais rend officiel son alphabet. Dorénavant, son alphabet sera enseigné dans toutes les écoles pour aveugles de Pologne.

L'alphabet braille polonais est né, Mère Róża Czacka en porte la maternité.

En septembre 1939, elle est grièvement blessée lors des bombardements aériens de Varsovie.

Lors de l'insurrection de Varsovie en 1944, avec sa congrégation, elle rejoint les Résistants de l'Armia Krajowa.

Les locaux de la congrégation à Laski seront mis à disposition des Résistants et serviront d'hôpitaux et dispensaires pour soigner les blessés, de cache d'armes et point de ravitaillement. 

Elle mettra elle aussi la main à la pâte pour soigner les combattants.

En 1950 dût à une santé qui se détériore, elle se retire et cesse de diriger la congrégation et le centre pour non-voyants.

Elle s'éteint le 15 mai 1961 à Laski. Elle meurt en odeur de sainteté. Son corps est enterré au cimetière de Laski.

Aujourd'hui, le centre principal de la Société pour le soin des aveugles est situé à Laski près de Varsovie, à la lisière de la forêt de Kampinos.

Róża Czacka, une religieuse qui nous donne un exemple de Foi et de solidarité.

Une femme tournée vers autrui.

Une femme qui donne un exemple d'amour du prochain, comme le Christ le commandait.

La mère du braille polonais.

A l'heure où, sa béatification est imminente, je me joins à l'initiative et vous enjoint à rejoindre l'initiative #Beatyfikacja ( #Béatification) !

Florian Marek.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actualités