Les deux France

Il y a ceux pour qui la démocratie a du sens, et il y a ceux qui n'y croient plus. Les abstentionnistes les appelle-t-on, comme si le fait de ne pas voter ne voulait rien dire.
 Les deux France

Pourtant en ce lendemain de 1er tour des élections régionales 2021, ce sont ceux qui n'ont rien dit qui font le plus de bruit, de part leur nombre sans doute.. 33 millions. 

Pour les autres, les exprimés, on s'amuse à observer les nouveaux  rapports de force. une droite républicaine réveillée par l'entre jeu de la prime au sortant, en haut de France, île de France et Rhône Alpes Auvergne. Une gauche qui résiste, une France insoumise punie par les électeurs des délires de leur leader- et un Rassemblement National qui se réveille avec une gueule de bois, fruit des ivresses sondagières des dernières semaines. 

Alors, oui au sein de ce petit théâtre démocratique, la pièce est réécrite en cours d'interprétation. Et le premier rôle pour l' élection présidentielle pourrait tourner à l'avantage de Xavier Bertrand ou Laurent Wauquier face à une Marine Le Pen fragilisée ou un Emmanuel Macron isolé. 

Mais cela serait sans compter sur ceux que l'on ne compte pas, les abstentionnistes. Ils ont clairement exprimés consciemment ou non leur désaffection à la classe politique, aux querelles d'épiciers, mais aussi aux solutions apportées. D'autres sont résignés, subissent et on fait le choix de vivre hors du champ de citoyenneté. Enfin, il a celles et ceux qui estiment que la manifestation, la colère de la rue a désormais plus de légitimité que celle du bulletin. Tous subsistent dans ce no man's land electoral qui devient deux fois plus grand que le terrain protégé.

Et pourtant, tels des chevaux équipés d'œillères, les candidats avancent dans leur couloir, espérant franchir le premier la ligne d'arrivée des régionales. Et qu'importe les 67% d'abstention d'hier soir. 

Cet aveuglement est le nid d'une disruption politique à venir. Et à 10 mois de l'élection présidentielle, un candidat qui saura parler au cœur et à la raison de tous ces silencieux de l'isoloir pourrait créer une surprise. Un holdp up démocratique capable de réunir les deux France, celle qui vote et celle qui ne vote pas, la majoritaire. 

Benjamin CAUCHY, conseiller en communication & chroniqueur ( Cnews, GGRMC, SudRadio, Tysol)

 

 

 

 

 

 

 

 


Actualités