Pourquoi s’abstenir aux régionales c’est voter Macron en 2022

Soyons honnêtes, les régions sont utiles uniquement au clientélisme des élus et depuis le début les citoyens n’arrivent pas à s’identifier à elles.
 Pourquoi s’abstenir aux régionales c’est voter Macron en 2022

Concrètement, sur le terrain, la région a essentiellement une indépendance de décision dans trois domaines :

D’abord octroyer des postes, plus ou moins bien rémunérés, en fonction de plusieurs facteurs liés au réseau d’influence d’une personne et son niveau de proximité avec le pouvoir. Vous n’imaginez pas le nombre d’enfants, compagnons, maitresses, ex, d’élus, d’anciens élus ou de connaissances d’élus qui peuplent les conseils régionaux et les dizaines d’organismes et ONG qui en dépendent.

La région ensuite c’est un puit sans fond de subventions aux associations, qui elles rassemblent essentiellement les militants des mêmes élus, qui pendant toute l’année portent la bonne parole, glorifient les élus et sont les petites mains des partis lors des élections.

Dernière mamelle du clientélisme: les subventions d’investissements, pour par exemple les infrastructures, aux mairies, départements, centres culturels etc.. Ces dernières permettent de fidéliser les notables locaux et d’obtenir des passe-droits pour des « entreprises amies » qui émargent aux appels d’offres régionaux et embauchent aussi des personnes choisies cette fois pour leur ancrage dans un arrondissement qu’elles arriveront à faire tomber dans l’escarcelle de la majorité régionale lors des élections.

Ce qu’on appelle la prime aux sortants est en fait un système mafieux institutionnalisé. Il permet à des baronnies de se créer et surtout d’empêcher tout changement en région mais aussi l’alternance au niveau national, car à toutes les élections le réseau clientéliste est actionné.

Intuitivement les électeurs qui payent pour ce système, mais n’en retirent aucun bénéfice, s’abstiennent de voter. Mais, ce faisant, ils jouent le jeux des exécutifs déjà en place, dont les affidés et leurs proches, eux, participent aux élections. C’est ainsi qu’avec 10% des votants l’on peut diriger une région et influer sur les élections nationales.

L'idéal serait de supprimer cet échelon inutile et même préjudiciable pour notre démocratie. En attendant les régions faussent le mécanisme de base de la démocratie : l’alternance. Que faire ? Nous sommes un peu piégés : soit nous votons à ces élections et cautionnons le niveau régional qui ne sert à rien aux citoyens, soit nous ne votons pas et participons à cet écosystème mafieux en laissant au pouvoir des chefs de clans qui influent sur l’avenir de notre pays et ne portent au pouvoir que leurs semblables, leurs permettant de continuer leurs petites affaires.

A l’exception de Laurent Wauquiez, sauf erreur de ma part, tous les chefs d’exécutif en place ont appelé à voter Emmanuel Macron. Ce dernier, bizarrement, a fait selon tous les commentateurs une campagne totalement à coté de la plaque. Macron n’étant bon qu’à une seule chose : gagner des élections, l’on peut se demande s’il ne s’agit pas d’un échange de bons procédés. On me traitera de complotiste, mais comment ne pas avoir de doutes quand on sait que les régionales sont les élections de toutes les magouilles? Pour ma part j’estime qu’Emmanuel a eu une présidence nullissime, incendiaire et a vendu la France à la découpe. Aussi, pour moi, l’urgence est de tout faire pour empêcher qu'il soit réélu, en commençant par voter pour tout candidat au régional dont je suis certain qu’il n’appellera jamais son réseau à voter Macron.

 


Actualités