Comprendre la foi catholique [chronique de l'abbé Mateusz Markiewicz]: a été enseveli

L’affirmation dogmatique sur les obsèques de Jésus-Christ peut nous paraître superflue après celle sur sa mort véritable. Néanmoins, ce dogme de la sépulture du Christ porte en lui plusieurs enseignements, qui sont bien plus riches de sens qu’on peut le supposer.
 Comprendre la foi catholique [chronique de l'abbé Mateusz Markiewicz]: a été enseveli

La première finalité de cette déclaration solennelle sur la sépulture du Christ est la volonté ferme d’attester sa mort véritable. On n’enterre que des vrais morts, ceux qui ne sont plus de notre monde et on le met dans une condition dans laquelle un être humain ne peut pas vivre, car la tombe en est une, par manque de quantité suffisante d’oxygène, par exemple. La mort de Jésus n’était pas un simulacre, une pièce de théâtre, jouée pour la populace. C’était un fait qui nécessitait une conséquence logique le confirmant, les obsèques. Les adversaires de Jésus le savaient, c’est pour cela qu’ils ont demandé que Ponce Pilate fasse garder le tombeau (cf. Mt 27, 62-66) et ensuite, ils ont payé les gardiens pour qu’ils mentent au sujet de la résurrection (cf. Mt 28, 11-15). Le tombeau avec le cadavre du Christ était donc bel et bien une preuve de sa mort qui est la preuve suprême de son amour pour nous.

Une autre finalité est celle de l’accomplissement des prophéties et des images sur la sépulture vue surtout comme le sommeil dans la Bible. Prenons ici l’image du sommeil d’Adam, le tout premier sommeil raconté par l’Écriture Sainte. C’est grâce à ce sommeil que Dieu a créé Ève et ainsi, a permis une propagation plus que merveilleuse de l’espèce humaine. La sépulture du Christ a quant à elle permis la naissance de l’Église et une augmentation considérable des disciples du Christ, qui sont des vrais enfants de Dieu. Le sommeil du Christ dans la tombe était donc plus parfait que celui d’Adam, notre père à nous tous.

Une autre finalité de cette sépulture de Jésus est la volonté divine d’attirer notre attention à ces moments dans lesquels nous pensons que Dieu est absent, qu’Il n’agit pas, voire, qu’Il n’existe pas. Selon l’enseignement de l’Église, même si l’âme du Christ n’était plus unie avec son corps, la divinité, quant à elle, a toujours été unie tant à ce corps sans âme qu’à l’âme du Sauveur. Dieu n’abandonne pas le corps du Christ, même s’il est sans vie. Cela veut dire que dans le plan divin, même son silence a un but. Ce but est l’augmentation de notre confiance en Lui, qui exige aussi de notre part un apprentissage de la patience. Dieu fait tout dans un ordre concret, quand Il le juge opportun et s’Il n’agit pas maintenant, cela ne veut pas dire qu’Il ne le fera pas après. Et Il le fera à sa manière à Lui, et non selon nos désirs.

Enfin, ce temps de sépulture du Christ était aussi un temps dans lequel l’âme du Christ a décidé de se trouver dans l’état de ceux qui sont morts avant Lui, afin de rendre son œuvre encore plus parfaite. Mais de cela, on en parlera la prochaine fois.

Chroniques de l'abbé Mateusz Markiewicz, prêtre catholique, membre de l'Institut du Bon Pasteur.

Retrouvez la chronique n°1: "Je crois" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°2: "Le Symbole des Apôtres" en cliquant ici

Retrouver la chronique n°3: "Un seul Dieu"en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°4: "Unicité et perfection de Dieu" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°5: "Dieu peut tout faire, mais..." en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°6: "Dieu le Père" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°7: "Créateur du ciel et la terre" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°8: "Un seul Seigneur, Jesus Christ" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°9: "né du Père avant tous les siècles" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°10: "consubstantiel au Père" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°11: "par qui toutes choses ont été faites au ciel et en la terre" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°12: "pour notre salut" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°13: "Il s'est incarné" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°14: "réparer à la place de l'homme" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°15: "descendu du ciel" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°16: "par le Saint Esprit de la vierge" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°17: "réparer à la place de l'homme" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°18: "Crucifié pareillement pour nous" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°19: "sous Ponce Pilate" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°20: "est mort" en cliquant ici

 

 

 

 

 

 

 

 


Actualités