Allemagne: "conneries vertes"

Depuis quelques jours, de grandes affiches vertes ornent de nombreuses villes d'Allemagne. Chacune d'elles comporte trois points résumant les conséquences des politiques vertes en tant que "conneries vertes". De l'immigration de masse au paternalisme, en passant par la destruction des richesses, l'explosion des prix de l'électricité, l'augmentation des loyers et l'éco-terrorisme, les aspects et les conséquences des politiques vertes que les conservateurs critiquent aujourd'hui sont mis en évidence de manière pointue.
 Allemagne:

Le cri d'alarme qui résonne dans la partie vert-rouge de la République fédérale ne pourrait être plus fort.  Le ministre vert de l'environnement du Schleswig-Holstein, Jan Philipp Albrecht, fait même maintenant pression sur l'entreprise qui a placé les affiches. Albrecht menace de retirer les contrats de publicité publique si la société ne nomme pas les clients de la campagne.

La société elle-même a fait remarquer au ministre Albrecht que les publicités ne peuvent en aucun cas être refusées si elles sont conformes aux dispositions légales en vigueur."

Le ministre lui-même qualifie la campagne d'affichage de "campagne de dénigrement" et émet l'hypothèse "que des financements étrangers sont utilisés pour influencer les élections du Bundestag de 2021". En tant qu'ancien boursier de la Fondation Heinrich Böll, le ministre est un expert en "influence étrangère".

Cette fondation, qui appartient au parti des Verts, est connue pour offrir une plateforme de publication notamment aux politiciens et militants polonais ultra-progressistes. Par exemple, la politicienne polonaise Joanna Scheuring-Wielgus, siège au conseil d'une fondation qui organise des campagnes de haine contre les conservateurs polonais sur son site mordoiuris.pl, et laisse libre cours aux fantasmes de violence des utilisateurs.

Les mêmes qui s'indignent que les conservateurs en Pologne demandent à ce que les flux financiers en provenance de l'étranger à destination des ONG soient tracés, demandent à ce que ce soit fait pour l'Allemagne..

Apparemment, dans l'esprit des politiciens verts allemands, tels que le ministre Albrecht, certains sont plus égaux que d'autres, et l'ingérence allemande dans la politique des États voisins est autorisée tant qu'elle sert à renforcer sa propre idéologie. Cela s'est déjà produit, et cela ne présage rien de bon pour l'avenir de l'Europe si les Verts allemands refusent déjà à d'autres les droits qu'ils considèrent comme acquis.

Malgorzata Pawlowska

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actualités