Si Zemmour est candidat, il va lui être difficile d'atteindre le second tour

J'apprécie énormément l'écrivain, le journaliste, je suis sous le charme de l'intellectuel mais j'avoue ne pas bien comprendre la Zemmourophilie qui prévaut sur les réseaux sociaux.
 Si Zemmour est candidat, il va lui être difficile d'atteindre le second tour

Beaucoup à droite veulent faire du journaliste, leur candidat, ce qui est noble et se comprend, mais le jeu politique, surtout pour tenir compte de certaines subtilités de notre constitution, permet une fois chaque 50 ans des coups comme celui d’Emmanuel Macron en 2017.

Pour arriver à l'Élysée, l'actuel président a bénéficié d'incroyable succession d'événements qui ont facilité l'alignement des planètes. De plus, le sentiment ambiant de dégagisme ont conforté beaucoup d'électeurs dans ce choix par défaut.

Quatre ans plus tard, beaucoup de ceux qui ont voté pour Macron ne feraient pas le même choix, pourtant l'actuel président est bien placé dans tous les sondages pour 2022, c'est vrai mais cette situation est surtout la conséquence de l'absence d'offres alternatives sur l'échiquier politique.

On peut souhaiter à Éric Zemmour, le même sort et à titre personnel, j'en serais heureux. Sauf que la réalité est toute autre.

Éric Zemmour n'est apprécié que par une partie de la droite, il est rejeté par les électeurs du centre, de la gauche et conchié par ceux de l'extrême-gauche.

Éric Zemmour se positionne plus à droite que Marine Le Pen, on sait ce que cela veut dire dans l'esprit bien-pensant. Derechef on se fait taxer de facho et de raciste, cette stigmatisation portée par des intellectuels classés à gauche, majoritaires dans les médias, sera relayée jusqu'à saper sa candidature.

Mais supposons même que la candidature d'Éric Zemmour prenne et qu'il se retrouve au second tour, comment pourra-t-il rassembler la France avec un discours clivant à droite, qui s'en prend aussi bien à Marine Le Pen et aux cadres LR. Un discours clivant au centre et à gauche.

Comment ?

Souvenons-nous 2002 le face-à-face Chirac - Le Pen et imaginons les manifestations, les marches, les appels à voter contre le journaliste des uns et des autres.

Éric Zemmour va se lancer dans un processus électoral qui sape moralement et peut détruire une image de marque. Est-ce que cela vaut le coup ?

Éric Zemmour a incontestablement un rôle à jouer dans l'opinion publique comme intellectuel et certainement dans le monde politique, mais on peut servir la France à d'autres postes sans être locataire de l'Élysée.

Verlaine, blogueur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actualités