Je vote Rousseau !

Dans quelques jours s'achèvera la campagne de la primaire écologiste. Force est de constater que celle-ci ne manqua pas de panaches avec les sorties quotidiennes de Sandrine Rousseau, l'une des candidates, devenue la reine du buzz.
 Je vote Rousseau !

Primaire citoyenne, ouverte, 2 euro, paiement et vote en ligne. Voilà à quoi ressemble la démocratie chez les écologistes en 2021 en France. Simple. Efficace. 

Pendant ce même temps politique, à 7 mois de l' élection présidentielle de 2022, les Républicains font des tresses sur la tête d'un chauve pour déterminer les modalités de choix de tel ou tel processus.. Quand on voit l'ingénierie gazière déployée pour une primaire, on se demande ce qu'ils vont inventer une fois au pouvoir si ils venaient à gagner, mais revenons à la primaire écolo. 

Parmi les plus fameux candidats à cette primaire, nous apprécierons Delphine Bathot soutenu par Cedric Villani, Éric Piolle, maire de Grenoble et Yannick jadot, l'enfant de Mons en Laonnois, mon village aussi, devenu député européen depuis 2019. Et enfin, la star, Sandrine Rousseau, professeur d'universités à Lille. 

La primaire ouverte est un outil à vocation d'ouverture politique, en cohérence avec les stratégies de convergences avec les tissus associatifs. C'est leur culture et leur pratique politique, parfois cause de tragédies internes. La primaire est devenue un rituel dans l'organisation et la vie du mouvement écologiste en France. 

La primaire peut aussi être un outil pour nous, opposants aux communautarisme et aux dérives de la Cancel Culture qu'incarnent ces écologistes, communément appelés pastèques pour leur bichromie :Vert dehors - Rouge dedans.

Le combat pour le camp patriote est intense. L'idéologie dominante à tendance à s'imprégner de toutes parts. Dans tous les strates de la société. Éducation, culture, audiovisuel, espace politique. 

Nous avons à gagner de bien choisir notre adversaire. Le plus caricatural, celui qui cachera moins son idéologie. Afin que les français découvrent d'eux même le danger qu'ils représentent. 

Il me semble que Sandrine Rousseau est alors notre candidate idéale. Réalisant des bourdes, des buzz. Clivante, communautariste, représentant un féminisme étriqué et dogmatique, alors que cette cause mérite tant. Bref. Sandrine c'est la "Best". 

Alors, amis patriotes. Prenez votre courage à deux mains. Inscrivez vous, et choisissez votre adversaire.

Benjamin CAUCHY, conseiller en communication & chroniqueur ( Cnews, GGRMC, SudRadio, Tysol)


Actualités