Des migrants aux portables douteux en Pologne

Lors d'une conférence de presse du 27 septembre, les ministres de l'intérieur et de la défense polonais Mariusz Kamiński et Mariusz Błaszczak ont dévoilé le contenu des téléphones portables saisis sur des migrants illégaux par les autorités polonaises.
 Des migrants aux portables douteux en Pologne

Un contenu qui a de quoi glacer le sang et donner la nausée. 

En effet, ils ont révélé de échanges de SMS à caractère islamiste faisant l'apologie du terrorisme, photos de décapitation et propagande djihadistes. 

Mais pas que cela, non pas que. Tenez vous bien!

Des photos d'actes sexuels zoophiles, pédophiles et des photos de bébés dans des positions suggestives ont également été retrouvées dans les téléphones cellulaires de ces pauvres migrants à la dérive. 

Notre rédacteur en chef Patrick Edery sur son compte Twitter a relayé l'information : 

 

 

Rappelons que ces illégaux, sont une arme dans la guerre hybride que le président biélorusse Loukachenko a lancé contre l'UE avec la complicité du Kremlin. Nous en avons déjà parlé sur Tysol cet été.

Il faut savoir que la plupart des illégaux sont d'Irak et d'Afghanistan. 

Afghanistan, où les mœurs ne sont pas du tout les nôtres, il existe une pratique datant de plusieurs siècles. 

Le Bacha Bazi, une pratique perverse et répandue qui consiste à déguiser de jeunes garçons en jeune fille et de les faire danser pour des hommes mûrs. Dans certains cas, ces garçons sont sodomisés de force. 

La zoophilie, je ne me l'explique pas. Mais quand on nourrit, un complexe d'infériorité vis à vis des femmes et que l'on a un problème avec le corps de la femme au point de les voiler de la tête aux pieds et de les assigner à résidence, rien d'étonnant. 

Sandrine Rousseau pourrait-elle les déconstruire ? 

Enfin, on est très loin de la galanterie, du "compte fleurettes" et de l'amour courtois européens.

La Pologne, qui est un des pays les plus sûrs du monde a bien raison de se protéger de ce genre d'individus. 

Le gouvernement polonais ne veut pas de séries de viols, comme à Telford en Grande Bretagne en 2013 ou comme, à Cologne en Allemagne, le 31 décembre 2015.

L'état polonais en refusant ces clandestins protège aussi la France. 

La Pologne comme la France, sont dans l'espace Schengen. Il ne faut pas oublier que, une fois en Pologne, la voie est libre pour aller en France, ou ailleurs en Europe. 

La Pologne protège l'Union européenne, malgré les coups de poignard de cette dernière. 

 

Florian Marek, chroniqueur Tysol.


Actualités