Face à la crise universitaire: un accord entre le Collegium Intermarium & l'ISSEP

Ce 30 septembre, l'académie polonaise Collegium Intermarium (CI) a signé un accord de coopération avec l'Institut des Sciences Sociales, Économiques et Politiques (ISSEP) en France. L'ISSEP était représenté par sa fondatrice, Marion Maréchal. Le but de l'accord est d'apporter une réponse à la "crise de la civilisation et de la vie universitaire". La coopération portera, entre autres, sur la publication des avis d'experts, l'organisation d'événements et des échanges d'étudiants.
 Face à la crise universitaire: un accord entre le Collegium Intermarium & l'ISSEP

Le début de l'activité didactique de l'université fondée par l'Institut Ordo Iuris sera une conférence scientifique internationale intitulée "Collegium Intermarium : la place de la vérité à l'époque de la "cancel culture". Des scientifiques, des politiques et des publicistes de nombreux pays participeront à cet événement. Parmi les intervenants figurent notamment le professeur Adrian Vermuele, professeur de droit à l'université de Harvard, Sohrab Ahmari, rédacteur d'opinion au "New York Post" et auteur de livres à succès, et le Dr Józef Zych, ancien président du Parlement polonais. La conférence aura lieu le 1er octobre.

La veille, le Collegium Intermarium et l'ISSEP ont signé un accord de coopération. L'accord se fonde sur "la protection et la promotion des valeurs communes, qui comprennent les idées inaltérables comme la vérité, la bonté et la beauté, l'héritage chrétien, la culture et l'éthique". Les signataires assurent qu'ils "rappelleront le véritable objectif de l'éducation - le développement intégral de l'être humain". L'accord vise également à "créer un espace de discussion sur la culture commune et la diversité des traditions de la civilisation européenne".

La coopération des universités portera, entre autres, sur la création de rapports et d'expertises. Les deux institutions coopéreront également dans le domaine de l'amélioration des méthodes d'enseignement et de l'organisation d'événements scientifiques. Elles prévoient également de réaliser des échanges d'étudiants. L'accord a été signé par le Dr Tymoteusz Zych - recteur du Collegium Intermarium et Marion Maréchal - directrice générale de l'ISSEP, ancienne députée de l'Assemblée nationale française.

- Aujourd'hui, l'Académie s'est beaucoup éloignée de son véritable esprit, de l'idée originelle de l'université, de la compréhension de l'université comme un espace de débat libre et sans contrainte, une recherche de la vérité, pour laquelle les idées de bonté, de vérité et de beauté constituent également un point de référence constant. Aujourd'hui, il y a de moins en moins de place pour la vérité et de plus en plus de place pour l'idéologie", a souligné le Dr Tymoteusz Zych, recteur du Collegium Intermarium, lors de la conférence de presse.

- Les notions de vérité et de bonté sont très contestées à l'époque moderne. Je suis heureuse d'avoir trouvé au Collegium Intermarium un engagement en faveur de la culture classique, de la liberté de débat, du pluralisme intellectuel et de l'idée d'une formation complète de la personnalité et pas seulement d'une formation d'experts", a souligné Marion Maréchal.

Vidéo à 13 minutes 27 secondes

 


Actualités