Schiappa préfère Trotski le bourreau à Zemmour le blagueur

Au Salon Milipol Paris 2021, Eric Zemmour met les journalistes en joue pour s’amuser, avec un fusil du Raid : Marlène Schiappa se dit « horrifiée »
 Schiappa préfère Trotski le bourreau à Zemmour le blagueur

La séquence, immortalisée par un rédacteur du Nouvel Obs, n’est pas passée inaperçue. Alors qu’Eric Zemmour visitait le salon Milipol Paris 2021, de façon à asseoir un peu plus sa légitimité sur les sujets de sécurité intérieure, celui-ci s’est amusé à mettre en joue les journalistes présents avec un fusil de haute précision du Raid.

Celui-ci aurait lancé, hilare, face aux journalistes présents : « Ca rigole plus là hein…Allez poussez-vous ! Reculez ! »

Immédiatement, Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la citoyenneté, a partagé son indignation sur Twitter : « C’est horrifiant. Surtout après avoir dit sérieusement vouloir réduire le pouvoir des médias », a-t-elle avancé. Et d’ajouter, « dans une démocratie, la liberté de la presse n’est pas une blague et ne doit jamais être menacée ».

Marlène Schiappa qui s’offusque d’un geste qui se voulait être évidemment du second degré, a la mémoire courte.

A-t-elle oublié que lors d’une visite à un dispositif policier le 31 décembre 2020, celle-ci avait fait référence à Léon Trostki, devant le préfet Lallement. Léon Trotski, bourreau parmi les plus féroces de l’ère communiste, surnommé l’Archange de la Terreur, pionnier des camps de concentration bolchéviques. Elle a estimé cependant que les écrits du révolutionnaire russe étaient « très inspirants ».

Et de citer les propos du dit révolutionnaire : « Je suis profondément convaincu, et les corbeaux auront beau croasser, que nous créerons par nos efforts communs l’ordre nécessaire », en ajoutant, en guise de justification : « je crois que Trotski a écrit beaucoup de choses qui sont très inspirantes » et «  chacun a le droit de le citer, de s’en inspirer ».

Rappelons que le trotskysme, qui semble inspirer la ministre « déléguée à la citoyenneté », est avant tout une pensée de la pratique révolutionnaire fondée sur la terreur et l’absence de toute notion de morale politique.

Pour la démocratie, on repassera.

Donc il est assez « horrifiant », pour reprendre ses propres termes, de voir avec quel cynisme elle est capable d’instrumentaliser une blague, certes pas très heureuse, mais potache, pour diaboliser l’adversaire et se poser en figure incarnant la démocratie et des droits de l’homme….

Il ne semble pas qu’Eric Zemmour ait pour père spirituel Léon Trotski

D’ailleurs celui-ci a immédiatement réagi au propos de Marlène Schiappa en le qualifiant d’« imbécile », de « grotesque », et « ridicule ».

« Les français se moquent d’elle, ce n’est pas la première fois. C’est elle qui m’insulte. Quand on m’attaque, je cogne trois fois plus fort. Qu’ils en soient tous avertis »

On attend maintenant avec impatience qu’Eric Zemmour exhume la séquence sur Trotski pour répondre aux accusations de la ministre.

Sabine Faivre


Actualités