France-Pologne: des liens familiaux monarchiques

Nous poursuivons notre petit tour d’horizon des personnalités ayant constitué un trait d’union entre la Pologne et la France.
 France-Pologne: des liens familiaux monarchiques

Après avoir évoqué Charles de Gaulle et le roi Henri III, restons pour commencer au plus haut sommet de l’Etat.

 

Louise-Marie, de la maison Gonzague-Nevers épousa en 1646 le roi Władysław IV Waza et devint ainsi reine de Pologne et grande-duchesse de Lituanie. A la mort de Władysław en 1648 elle épousa dans la foulée son beau-frère Jan II Kazimierz Waza et régna avec lui jusqu’à sa mort en 1667. Cette époque fut marquée par le début du déclin de la Pologne, envahie de toutes parts par les Cosaques ukrainiens, les Suédois (le « Déluge ») et les Russes. Consciente de la faiblesse de l’Etat polonais, Louise-Marie tenta de le réformer vers un modèle de monarchie à la française (plus de pouvoir pour le roi, choix du nouveau roi avant la mort du précédent), ce qui aurait eu pour effet de renforcer l’efficacité du pouvoir central et de briser les oppositions des nobles. Ce fut un échec et la Pologne poursuivra sa chute jusqu’à sa disparition totale en 1795.

La dame de compagnie de Louise-Marie, Marie-Casimire-Louise de La Grange d'Arquien, épousera Jan III Sobieski en 1665 et deviendra reine de la République des Deux Nations en 1674. Jan Sobieski se distinguera en 1683 lors du siège de Vienne par les Ottomans. Chargeant avec ses hussards ailés il mettra en déroute la puissante armée turque, annihilant définitivement ses ambitions de conquête de l’Europe entière. Devenu héros national (et international), il ne parviendra cependant pas à réformer en profondeur la République, malgré les demandes insistantes de la reine Marie-Casimire inspirée par les tentatives précédentes de Louise-Marie .

La Pologne aussi fournit à la France des souverains. Fille du roi de Pologne Stanislas Leszczynski, Marie Leszczynska est mariée à Louis XV, de sept ans son cadet. Sa présence auprès du roi est plutôt discrète, mais elle est aimée du peuple pour sa bienveillance. Ils auront dix enfants, dont le dauphin Louis (qui mourra avant d’accéder au trône). Marie Leszczynska est donc la grand-mère des rois Louis XVI, Louis XVIII et Charles X. Son règne fut marqué par sa piété et sa fidélité au roi. Ses nombreuses grossesses affaiblirent néanmoins sa santé et dès lors Louis XV multiplia les maîtresses et autres favorites. Elle mourut en 1768 et le roi ne se remaria pas. Notons que son père, Stanislas Leszczynski, reçut le Duché de Lorraine et fut l’initiateur du rattachement de la Lorraine à la France en 1766.

Après avoir évoqué les origines polonaises de Louis XVIII nous devons mentionner son séjour à Varsovie de 1801 à 1804. S’étant exilé au moment de la Révolution et ayant traversé toute l’Europe, celui qui n’est encore que compte de Provence finit par échouer en Pologne en 1801 et réside au Château Royal à Varsovie, celui-là même dans lequel a régné cent ans plus tôt son arrière-grand-père Stanislas Leszczynski. Il doit quitter la Pologne en 1804, sur demande de Napoléon Bonaparte.

Impossible aussi de ne pas rappeler l’idylle vécue par Napoléon Ier, empereur des Français, avec Marie Walewska entre 1807 et 1809. Tombé fou amoureux de cette femme de 21 ans lors d’un bal donné au Château Royal à Varsovie, il la fait venir au palais Finckenstein (dans la région de Warmia-Mazury) à partir duquel il planifie sa campagne contre la Quatrième Coalition. Il sera dit par la suite que la passion qu’il a vécue avec Maria le galvanisera et inspirera la grande victoire de Friedland qui abat la coalition. L’influence de Marie sur Napoléon sera décisive dans la création du Duché de Varsovie, signant ainsi en quelque sorte la résurrection temporaire de la Pologne. De leur relation naîtra un fils, Alexandre, qui sera plusieurs fois ministre sous le Second Empire et Président du Corps Législatif de 1865 à 1867.

Enfin, évoquons l’importante famille Poniatowski qui a donné à la France entre autres l’unique Maréchal d’Empire étranger, Józef Antoni Poniatowski ; le ministre de Giscard d’Estaing Michel Poniatowski et les députés Ladislas et Axel Poniatowski.

Nous venons de constater les importants liens politiques entre la France et la Pologne. Nous aborderons plus tard les grands artistes et scientifiques qui ont marqué l’histoire commune de nos deux nations.

 

Nathaniel GARSTECKA

 


Actualités